REP+ : Quid des 9 journées "libérées" ?

jeudi 25 juin 2015
par  GUERDA, Rédac13014
popularité : 100%

Mais où sont passées les neuf journées « libérées » dans les établissements préfigurateurs REP+ ?

Les PE de ces établissements vont-ils pouvoir partir en vacances plus tôt ?

La nouvelle réforme des REP prévoit pour les établissements classés REP+ une pondération du temps de travail. Dans les écoles primaires, cette pondération se caractérise par neuf journées « libérées » du travail devant élèves et consacrées : à la formation (3 journées), au travail de concertation pédagogique (travail en équipe, 3 journées) et aux rencontres avec les partenaires et les parents (3 journées).

Dans les écoles REP +« préfiguratrices » cette année, la totalité de ces journées n’ont pas été libérées. Est-ce par manque de remplaçants ou à cause d’une mauvaise gestion ?

Dans le meilleur des cas 6 à 7 journées ont été effectuées alors que la fin de l’année scolaire est proche. Ces journées seront-elles rattrapées en fin d’année ou les prévisions ne seront-elles pas appliquées ? Ce ne sera pas la première fois que l’administration ne tiendra pas ses promesses !

Nous nous interrogeons sur la manière dont l’IA-DASEN compte gérer cette situation et appliquer la loi.

De plus, l’organisation de ces journées a été plus que fantaisiste... les collègues PE ont souvent été prévenus quelques jours avant, ce qui n’est vraiment pas le plus efficace quand on leur demande d’organiser des rencontres avec les partenaires de l’école. Comment peut-on faire un travail correct dans ces conditions ? Sans parler des journées annulées pour cause de non-remplacements. Les remplacements sont assurés par des brigades REP+. Ce corps de brigade qui effectue des remplacements dans des écoles « difficiles » est constitué cette année par des PE qui viennent de rentrer dans le métier (première ou deuxième année de titularisation), une façon de leur souhaiter la bienvenue trouvée par la DSDEN de Marseille ? Nul doute que cette année a été formatrice pour ses nouveaux enseignants, quand on sait que ces établissements sont parmi les plus défavorisés.

Plus largement, nous nous inquiétons de l’incapacité de l’IA-DSDEN 13 à généraliser ce dispositif l’année prochaine quand le nombre d’écoles classées REP+ sera beaucoup plus important.

Comment l’IA- DSDEN 13 va-t-elle faire pour assurer les remplacements alors qu’elle n’a pas été capable cette année de les assurer pour les quelques écoles « préfiguratrices » ?

Sachant que cette réforme se fait à moyens constants, on peut douter de la mise en place de cette pondération dans les écoles primaires. A moins que l’IA-DSDEN n’augmente notablement le nombre de brigades REP+ l’année prochaine. Dans ce cas, l’ augmentation de ce corps de brigade se fera -t-elle au détriment des autres corps de brigades déjà largement insuffisants ?

Soyons vigilants sur le compte de ces journées REP + cette année mais aussi et surtout l’année prochaine.


Brèves

22 septembre - Fonction publique : mobilisé.e.s le mardi 10 octobre

Fonction publique : mobilisé.e.s le mardi 10 octobre
Grève le 10 octobre Appel (...)

21 septembre - Jeudi 21 septembre : tous en grève !

Contre la loi travail XXL mobilisons nous dans la rue !! Tous et toutes en grève le jeudi 21 (...)

12 septembre - Mardi 12 septembre : en grève !

Grève le mardi 12 septembre contre la loi travail XXL ! Manifestation à 10h30 au (...)

13 juin - Stage intersyndical " De l’école à l’université : droits des étrangers"

dès 8h45 au local de SUD éducation, 29 bd Lonchamp, 13001 Marseille

3 janvier - Mardi - Grève dans les lycées de l’éducation prioritaire

Ultimatum lancé au ministère de l’Éducation nationale
Les lycées ne feront pas la rentrée
Lire la (...)