Lille : la police pénètre de force dans les locaux de la CNT (Confédération Nationale du Travail) et les saccage

lundi 25 avril 2016
par  OF
popularité : 1%

Dès le second jour du mouvement social qui a cours actuellement contre la loi travail , le jeudi 17 mars 2016, la police du gouvernement socialiste a gazé et matraqué des manifestantEs dans les grandes villes françaises. L’attitude du bras armé (et commandé) de l’état n’a depuis pas varié d’un iota : des centaines d’arrestations se sont succédées qui entraîneront des procès couteux sous des chefs d’accusations ubuesques. Des blessures et contusions multiples dans les cortèges Rennais, Parisiens, Lyonnais... sont désormais la norme.

Une étape inédite a été franchie mercredi 20 avril à Lille lorsque la police a défoncé la porte du local de la CNT Nord-pas-de-Calais-Picardie à l’issue de la manifestation, en a dévasté l’intérieur et a arrêté deux nos camarades syndicalistes.

Nous prenons acte de cette agression qui n’est sans doute qu’un préambule à ce qui ne manquera pas de nous arriver. Tout cela aura au moins eu le mérité de participer un peu plus à notre désaliénation quant au mythe de l’État Républicain. Nous prenons acte de cette agression qui nous convainc définitivement que les slogans que nous crions depuis des années dans la rue ne sont pas des antiennes éculées, et que leur puissance de vérité devra rapidement l’emporter sur le son mat des matraques. Nous avons bien compris que nous devrons nous y employer bien davantage.

SUD éducation 13 dénonce ces agressions policières à répétition et soutient la CNT et toutes les victimes de violences policières. Cette répression policière ne nous empêchera pas de continuer à nous battre contre cette loi inique.

Les faits sur : http://www.cnt-f.org/59-62/