L’Education nationale et la Fonction Publique doivent se mobiliser pour le retrait de la loi travail

Public et privé, les mêmes logiques sont à l’oeuvre !
mardi 26 avril 2016
par  GUERDA
popularité : 1%

Avec le projet de loi Travail, la hiérarchie des normes est inversée : un accord d’entreprise pourra s’appliquer même s’il est moins favorable que le code du travail. C’est un renversement complet de perspective désastreux pour les salarié-e-s du privé qui subiraient une précarisation sans précédent dans notre pays.

Mais le projet de loi concerne aussi directement les salarié-e-s de notre secteur ! Nous sommes tous et toutes concerné-e-s par le biais de la santé au travail, et les contrats de droit privé dans l’Éducation nationale relèvent totalement de cette loi.

Par ailleurs, ce projet fait écho à de nombreuses réformes ou projets en cours dans l’Éducation nationale.

Il ouvre sans aucun doute la voie à une remise en cause du statut de la fonction publique au nom de « l’égalité de traitement ».

> A lire : le 4 pages de la fédération SUD éducation "Loi travail : dans l’Éducation nationale et dans la fonction publique, les mêmes logiques sont à l’œuvre"


Documents joints

PDF - 310.8 ko
PDF - 310.8 ko

Brèves

24 mars - VISA WEEK END FORMATION FORMATEURS-TRICES

Samedi 24- dimanche 25 mars : VISA WEEK END FORMATION FORMATEURS-TRICES de samedi 14-00 à (...)

22 mars - 22 mars grève mobilisation nationale service public

Pour les missions publiques, l’emploi, le pouvoir d’achat : Toutes et Tous mobilisé-es le 22 (...)

8 mars - Dans l’action et à la grève pour les droits des femmes le 8 mars !

Le 8 mars est une journée internationale de convergence de toutes nos luttes, celles des femmes (...)

10 février - 10 février Rassemblement contre l’ouverture du Bastion Social

samedi 10 février 2018 AIX EN PROVENCE 15 h 30 Place de la Mairie, 13100
Non au fascisme, pas (...)

10 février - rassemblement de solidarité Kurde Efrin

> Samedi 10 février : Mobilisation Manifestation Afrin n’est pas seule ! Appel de la communauté (...)