La jeunesse cible de l’Action Française.

Une fois de plus la violence d’extrême droite !
vendredi 5 mai 2017
par  Pilotin
popularité : 100%

Une fois de plus la violence de l’extrême droite !

Communiqué de presse de Solidaires et de SUD éducation 13

Jeudi 4 mai 2017, le tractage des membres de l’Action française devant le lycée Périer à Marseille s’est terminée pour un lycéen à l’hôpital. Cette action n’est pas isolée et s’inscrit dans une litanie d’agressions contre les militants anti fascistes et surtout contre nos écoles avec une emphase toute particulière avant le second tour des élections présidentielles.

L’ Action Française, groupuscule anti démocratique, anti-républicain, monarchiste, ligue fasciste et xénophobe a officiellement appelé à voter Marine le Pen le 7 mai prochain. Dans ce contexte électoral, cette ligue mène une campagne d’intimidation dans le but de distiller la peur dans la jeunesse.

En effet, à la fois l’Action Française appelle ses militant-es à organiser des tractages devant les lycées. Mais également elle les incite à mener des actions violentes devant ces lycées.

Ainsi, le 27 avril, ce sont des élèves du lycée Louis Legrand, à Paris, qui ont été agressés juste devant leur lycée par les militants du même groupuscule, gantés, casqués et armés, sous le regard placide de policiers stationnés là et du proviseur. Toujours à Paris, des élèves du lycée Voltaire ont été menacés de représailles par le biais de tracts en cas de blocages anti FN.
Dans notre région, l’extrême droite, et les groupuscules comme l’Action française, n’en est pas à leur première action contre nos écoles et la liberté d’expression. Le 17 mars le collège Campra d’Aix-en-Provence a dû reporter un débat sur les migrants suite aux menaces que faisaient peser certains groupuscules d’extrême droite.

L’Union Syndicale Solidaires et SUD éducation 13 témoignent de leur soutien aux victimes de ces agressions violentes. Solidaires et SUD éducation 13 condamnent ces actions et dénonce la montée du fascisme. La présence au second tour de l’élection présidentielle d’une candidate d’extrême droite libère la parole et les actions violentes des groupes radicaux affiliés.
Nous nous étonnons du silence complice et de l’inaction des pouvoirs publics face aux agressions répétées de ces ligues.
Solidaires et SUD éducation 13 demandent à nouveau la dissolution immédiate de l’Action Française et des groupuscules fascisants. Nous exigeons la fermeture des locaux de l’Action Française qui causent tant de troubles à l’ordre public.

Dimanche pas une voix ne doit aller à l’extrême droite, poison pour les travailleurs-ses ! Solidaires et SUD éducation 13 en tant que syndicats de lutte et de transformation sociale continueront leur combat pour les droits des salarié-es et contre le fascisme !


Documents joints

PDF - 140.1 ko
PDF - 140.1 ko

Brèves

24 mars - VISA WEEK END FORMATION FORMATEURS-TRICES

Samedi 24- dimanche 25 mars : VISA WEEK END FORMATION FORMATEURS-TRICES de samedi 14-00 à (...)

22 mars - 22 mars grève mobilisation nationale service public

Pour les missions publiques, l’emploi, le pouvoir d’achat : Toutes et Tous mobilisé-es le 22 (...)

8 mars - Dans l’action et à la grève pour les droits des femmes le 8 mars !

Le 8 mars est une journée internationale de convergence de toutes nos luttes, celles des femmes (...)

10 février - 10 février Rassemblement contre l’ouverture du Bastion Social

samedi 10 février 2018 AIX EN PROVENCE 15 h 30 Place de la Mairie, 13100
Non au fascisme, pas (...)

10 février - rassemblement de solidarité Kurde Efrin

> Samedi 10 février : Mobilisation Manifestation Afrin n’est pas seule ! Appel de la communauté (...)