Les Services Civiques, pour SUD éducation, c’est non !

Des super-bénévoles pour faire tourner les établissements scolaires ?
jeudi 14 décembre 2017
par  SN
popularité : 1%

Dans l’Éducation Nationale, un personnel sur cinq travaille sous contrat précaire, renouvelable d’année en année, sans bénéficier des mêmes droits que leurs collègues fonctionnaires. Ces personnels effectuent des missions d’enseignement, de surveillance en Vie Scolaire, d’accompagnement des élèves en situation de handicap, d’orientation…et leur nombre va continuer d’augmenter avec l’annonce du gouvernement de la suppression de 120 000 postes de fonctionnaires d’ici la fin du quinquennat Macron. Dans un même temps, le ministre de l’Éducation Nationale a annoncé à la rentrée 2017 le développement d’un nouveau « statut » encore plus précaire, celui des Services Civiques, dont le nombre devrait être porté à 350 000 d’ici 2018.

Le recours au Service Civique est un moyen pour l’Éducation Nationale de contourner les contraintes déjà maigres qui existent dans le droit public et dans le Code du Travail pour l’employeur. Avec un salaire d’un peu plus de 500 euros par mois pour 24 à 48 heures de travail réparties sur 6 jours, sans accès aux droits fondamentaux des travailleur-euse-s, tels que les droits syndicaux et les droits sociaux, le Service Civique, c’est l’esclavage !

Les offres d’emploi publiées sur les sites des académies et sur www.service-civique.gouv.fr montrent bien que les Services Civiques effectuent des missions de service public pérennes, d’enseignement et d’éducation. Un collège cherche par exemple deux personnels en Service Civique pour accompagner des projets d’éducation à la citoyenneté et pour participer à la lutte contre le décrochage scolaire avec un temps de travail hebdomadaire de 30h de travail pour 580 euros pendant 7 mois. Une école maternelle recrute un personnel en Service Civique pour contribuer à l’inclusion des élèves en situation de handicap.
On assiste donc à une précarisation aggravée des métiers de l’Éducation Nationale alors que l’accompagnement des élèves en situation de handicap et toutes les missions d’éducation nécessitent de vraies formations dans le cadre d’un emploi statutaire.

Dans l’académie d’Aix-Marseille :

L’académie annonce sur son site internet qu’elle " recherche 800 jeunes volontaires du service civique dans les écoles, les collèges et les lycées."
L’indemnité mensuelle s’élève à 577 euros. La durée en mois effectuée en Service civique est validable au titre de la retraite.
L’académie propose des missions de 30 heures par semaine. Les jours et horaires de présence sont également variables selon le type d’établissement concerné (école, collège, lycée, service administratif).

Au collège du Jas du Bouffan à Aix -en-Provence depuis la suppression des contrats aidés en septembre, la direction cherche plusieurs services civiques. En vain ! toutes les personnes qui n’ont pas été prises en AED se sont vues proposées la fiche mission ! Ielles n’en veulent pas !

Quand on va sur le site des services civiques, Il n’ y a aucun poste proposé par l’éducation nationale dans le 13 ou le 04. Mais par d’autres organismes auxquels l’académie sous-traite des missions !

La Fédération des syndicats SUD éducation appelle tous les personnels de l’Éducation Nationale à :

  • Se mobiliser pour réclamer les créations de postes nécessaires dans nos établissements scolaires ;
  • Lutter pour la titularisation de tou-te-s les précaires ;
  • Refuser le recours aux Services Civiques.


Documents joints

PDF - 67.7 ko
PDF - 67.7 ko

Brèves

14 décembre - Conseil syndical Solidaires 13

9h00-13h00 29 bd Longchamp

10 décembre - Rassemblement Conseil Municipal

8h00 Hôtel de Ville Vieux Port. Contre les PPP dans les écoles !

5 décembre - Manifestation lycéenne

11h00 Fac Saint Charles

5 décembre - 8 decembre Marche pour le climat

Rdv 14h00 Ombrière Vieux Port camion rose !

30 novembre - Conseil syndical Solidaires 13

9h00-13h00 Conseil ouvert à toustES

14 novembre - Noailles : marche de la colère

Rendez vous Mercredi 13 novembre 18h00 rue d’Aubagne : https://www.facebook.com/events/56589055718923

17 octobre - Rassemblement intersyndical : défendons nos retraites !

Marseille, les retraité/es se retrouveront Place Général de Gaulle, devant le Medef à 11h et (...)