Déclaration CGT-SUD-FSU-UNEF au Conseil d’Administration d’AMU du 15/01/2018

réforme de l’université
jeudi 1er février 2018
par  SN
popularité : 1%

Déclaration CGT-SUD-FSU-UNEF au Conseil d’Administration d’AMU du 15/01/2018

Les élues FERC SUP CGT, Sud Education, FSU et UNEF au Conseil d’Administration de l’université d’Aix-Marseille, réuni ce jour, réaffirment leur attachement au libre accès des bacheliers à l’enseignement supérieur public et regrettent les nouvelles modalités choisies pour l’organiser.

Alors que la loi « relative à l’orientation et à la réussite des étudiants » n’a pas encore été adoptée par le Parlement, le ministère oblige l’université à mettre en place une réforme dans le flou et l’urgence au détriment de ses autres missions.
Les universités ont à coeur d’accompagner, de former et de favoriser la réussite du plus grand nombre. C’est là tout le sens de leur mission. Mais pour atteindre cet objectif, il leur faut des moyens que le ministère ne fournit pas en totalité depuis des années.
On conçoit mal comment l’établissement pourrait mettre en place, sans moyens adéquats et dans un délai très court, un accompagnement personnalisé des étudiants.

Afin de continuer à défendre le service public universitaire français, les éluEs FERC SUP CGT, Sud Education et FSU du Conseil d’Administration de l’université d’Aix-Marseille demandent de refuser de mettre en place cette réforme de l’accès à l’université et interpellent le ministère pour que soient accordés aux universités les moyens humains et matériels nécessaires pour assurer leurs missions.

Nous appelons les Conseils des autres établissements à adopter cette position qui nous apparaît la seule responsable en cette période d’incertitude législative.