Face à l’incurie municipale / Le 4 février faire grève ou ne pas faire grève...telle est la question !

Communiqué de SUD éducation 13
mardi 29 janvier 2019
par  GUERDA
popularité : 2%

Alors que SUD éducation 13 a lancé un appel à la grève pour le 4 février, date d’un nouveau conseil municipal, certains collègues hésitent à rejoindre la mobilisation. « Est-ce bien utile de se mettre en grève ce jour là ? Ce n’est pas une mobilisation unitaire après tout, les autres syndicats n’appellent pas...Il y a la grève le lendemain... A SUD ils sont minoritaires, ils ne font jamais rien comme tout le monde ». Voilà quelques interrogations qui parcourent les salles des Maître-sses depuis quelques jours dans les écoles marseillaises. Ces doutes sont tous légitimes mais nous devons garder à l’esprit une chose essentielle : nous avons les mobilisations que nous décidons d’avoir. On s’explique donc, cartes sur table.

Oui, SUD éduc’ 13 est le seul syndicat à avoir appelé à la grève pour ce lundi 4 février, comme c’était déjà le cas le 20 décembre dernier, date du précédent conseil municipal. Pourtant cela n’a pas été faute d’essayer. Nous avons durant ces derniers mois cherché à construire une mobilisation unitaire sur cette question et après une intersyndicale du premier degré, il y a quelques semaines de cela, les autres organisations ont finalement décidé de ne pas se joindre à notre appel. Même si nous le regrettons, nous respectons ce choix fondé sur la crainte d’une faible mobilisation. Cela n’aura échappé à personne, nous ne sommes pas la plus grosse des organisations syndicales, cependant il nous a semblé essentiel de prendre nos responsabilités sur la question de la situation des écoles, au risque de nous retrouver seuls devant la Mairie le 4 février prochain. Militant-es à SUD éducation, nous sommes des enseignant-es et des personnels d’éducation comme vous. La colère que vous ressentez quant à cette situation qui n’a que trop duré, nous la ressentons aussi, nous la vivons, nous la partageons. Cette colère et l’indignation que suscite la politique municipale sont bel et bien légitimes et doivent se traduire selon nous par des actes forts. Cette colère doit s’exprimer pour produire quelque chose de positif et nous sommes certains de pas être seuls à le penser.

Les effondrements du 5 novembre ont mis en lumière l’incurie municipale comme jamais et la situation des écoles est toujours aussi précaire. Mardi 29 janvier un nouveau drame a été évité puisque c’est cette fois le plafond d’une salle de classe de l’école Malpassé-les-Oliviers qui s’est effondré. Une fois de plus, mais jusqu’à quand ? La réponse de la municipalité qui compte sur un recours au Partenariat-Public-Privé est une insulte à l’avenir et à tous les habitant-es de notre ville. La demande du rapporteur public devant le tribunal administratif d’annuler le « PPP des écoles » est une première victoire juridique contre la municipalité. C’est le fruit d’un combat engagé il y a plus d’un an dans le cadre du « collectif contre les PPP » dont nous sommes membres. C’est aussi la preuve qu’il est temps d’agir car cette décision importante ne règle pas la situation de nos écoles que ce soit tant au niveau des locaux que de l’encadrement. La grève des ATSEM et AE, qui subissent de graves pressions de la part de la mairie de Marseille, est à ce titre une illustration supplémentaire du désengagement de la municipalité sur les questions éducatives.

Nous aurions bien entendu préféré qu’une mobilisation plus large se mette en place mais le plus important n’est pas là. Le plus important c’est vous et votre capacité à faire que cette mobilisation soit une réussite. Organisations syndicales et personnels peuvent se sonder mutuellement pendant très longtemps comme s’ils étaient étrangers les uns des autres mais au final c’est le choix des personnels qui est déterminant car la mobilisation, c’est vous, c’est nous tous.

Ce lundi 4 février vous nous donnerez tort ou raison, mais afin que cette grève ne se résume pas à un simple rassemblement nous vous proposons de nous organiser ensuite en Assemblée Générale. Construisons ensemble une réponse forte et unitaire, arrachons les moyens dont les écoles à Marseille ont besoin, participons à notre échelle au combat pour le droit à la ville qui est en train de se mener !


> télécharger, imprimer, diffuser notre communiqué

> télécharger notre appel à la grève pour le 4 février


Documents joints

PDF - 101.3 ko
PDF - 101.3 ko

Brèves

4 février -  Rassemblement contre les PPP

RDV conseil municipal devant la mairie

30 janvier - Rassemblement AED

devant l’Inspection académique (Bd Charles Nedelec, 13001 Marseille) 14h, suivi d’une assemblée (...)

24 janvier - Grève

14h00 bd Nedelec. Rdv IA Manif rassemblement

13 décembre 2018 - Conseil Fédéral Sud Education

Paris. jeudi 13 novembre vendredi 14 décembre

6 décembre 2018 - Fin élections professionnelles

ELECTIONS PROFESSIONNELLES 29 novembre -6 decembre

1er décembre 2018 - Rassemblement action contre les PPP

Collectif Marseille contre les PPP 1er décembre RDV 11h00 -13h00 sous l’Ombrière Vieux Port : (...)

29 novembre 2018 - Stage militer sur le terrain

ELECTIONS PROFESSIONNELLES : 9h00 RDV local. faisons voter Sud éducation. Tournée de (...)