Déclaration liminaire FPMA 11 juin 2019 SUD education AIx-Marseille

vendredi 31 mai 2019
par  SN
popularité : 2%

DECLARATION LIMINAIRE SUD FPMA 11 juin 2019 SUD EDUCATION AIX MARSEILLE

Cette fin d’année scolaire 2019 s’avère plus que tourmentée avec les nombreuses réformes que l’éducation nationale et la fonction publique en général essuient depuis plusieurs années : loi ORE, réforme des lycées et du baccalauréat, réforme Blanquer, réforme de la fonction publique. Toutes ces réformes ont été menées dans un contexte de concertation plus que contestable et témoignent du mépris dans lequel sont tenus les organisations syndicales et les personnels de l’éducation. Ces mesures s’inscrivent dans une perspective plus large de flexibilisation du travail, dans le privé comme dans le public.

Partout, il s’agit d’accroître la pression sur les travailleurSES et notamment les pressions hiérarchiques, pour nous faire travailler toujours plus. L’évaluation des personnels enseignantEs dans le cadre du PPCR le reflète bien : c’est bien du travail gratuit, au-delà du travail prescrit, qui est valorisé et nous pousse à faire toujours plus ….
Le tout, avec une revalorisation en trompe l’oeil (sauf pour certaines catégories ).

Le mouvement de mutation intra

Postes vacants inégalité entre disciplines
Dans un certain nombre de disciplines nous dénombrons un grand nombre de postes vacants surtout en technologie, mais aussi lettres classiques, HG, occitan…

La bonification agrégé-es : un traitement inégalitaire et injuste.
En ce qui concerne les inégalités entre les corps, nous persistons à dénoncer l’importance de la bonification accordée aux agrégé-es qui limite de fait l’accès au lycée pour les professeur-es certifié-es dans certaines disciplines. Cette priorisation ne correspond pas aux priorités légales et excède d’ailleurs le nombre de points accordés aux personnes bénéficiaires de la RQTH. Rien ne permet de justifier ce traitement différencié entre collègues. Sud éducation continue à défendre le principe d’un corps unique


Postes bloqués par l’administration

Enfin, nous avons pu observer que, de nombreux postes sont bloqués par l’administration. Nous dénonçons cette façon de faire qui nous apparaît très opaque. Il est tout autant inacceptable que les chef-fes d’établissement puissent choisir leur personnel, au mépris des règles de la fonction publique, que de voir ces postes confisqués au détriment du droit à mutation de nos collègues. Philo 6 postes bloqués, italien espagnol 3, histoire 4. Nous reviendrons au cas par cas sur ces postes lors de l’étude des disciplines.

Nos revendications
Pour fluidifier le mouvement, il faut améliorer les conditions de travail des enseignantES et d’apprentissage des élèves, C’est pourquoi à SUD Education nous revendiquons

  • * La création de postes à hauteur des besoins ;
  • * La résorption de la précarité par la titularisation des précaires, 1er et 2nd degrés ;
  • * Un recrutement massif qui doit se faire dans le cadre statutaire
  • Puis dans un second temps, l’établissement de seuils d’effectifs à la baisse en concertation avec les enseignant-es
  • Le retrait des différentes réformes ORE, réforme des lycées réforme Blanquer, décret sur les deux heures supplémentaires.

Sud éducation appelle à la à la grève le 17 juin et les jours qui suivent.


Navigation

Articles de la rubrique