Rassemblement contre la souffrance au travail dans l’éducation - 11 décembre 2019 à 15h

Communiqué de SUD éducation 13
dimanche 8 décembre 2019
par  GUERDA
popularité : 1%

A l’occasion de sa campagne « Santé au travail – Ne perdons plus notre vie à la gagner » , SUD éducation 13 organise un rassemblement contre la souffrance au travail ce mercredi 11 décembre à 15h30 devant la DSDEN des Bouches-du-Rhône (boulevard Charles Nédelec à Marseille). Nous y tiendrons par la même occasion une conférence de presse sur place.

Contre la souffrance au travail - Rassemblement et action
- le 11 décembre 2019 à 15h -
devant la DSDEN 13 (Bd Nédelec à Marseille)

RETROUVEZ LA VIDEO du happening devant le rectorat

Cette campagne lancée en septembre 2019 par notre organisation syndicale est articulée autour de l’organisation du dépôt collectif de demandes de visites médicales de prévention que notre employeur n’est pas capable d’honorer. A ce jour, cette première partie de campagne est un véritable succès puisque ce sont plusieurs centaines de demandes qui ont été déposées par nos collègues en quelques jours seulement dans toute l’académie d’Aix-Marseille.

PNG - 90.5 ko

Un après le #Pasdevagues, la question de la souffrance au travail et de nos conditions d’exercice est plus que jamais au cœur des préoccupations des personnels de l’Education Nationale. Le suicide de notre collègue Christine Renon est dès la rentrée venue cruellement nous rappeler l’urgence et la nécessité de l’action syndicale sur le sujet. Il a révélé des dizaines d’autres situations dramatiques au sein de notre institution.

Depuis des années pourtant nous dénonçons l’absence de réaction de la part des services de l’Education Nationale qui malgré les alertes n’est toujours pas dotée d’une véritable médecine de prévention. Les chiffres de notre académie sont révélateurs puisque il n’y a que 3,5 médecins de prévention et une psychologue pour plus de 55 000 personnels dans notre académie. Comme tout employeur l’Education Nationale a le devoir de protéger ses agents qui ont droit à leur demande à une visite médicale par an. Dans la réalité ce droit n’est jamais respecté.

Ce rassemblement a pour objectif de déposer symboliquement et médiatiquement nos demandes de visites médicale. Des prises de parole auront lieu devant la DSDEN et nous seront reçus en audience à 16h par le DASEN . Comme cette question dépasse largement SUD éducation, nous avons invité les autres organisations syndicales à se joindre à notre initiative pour prendre la parole et participer à l’audience. Celle-ci permettra de faire le point sur les "engagements" de la DSDEN 13 sur les questions de santé et de souffrance au travail. Pour que l’action soit encore plus visible, un happening est en cours d’organisation.

Enfin nous pensons qu’il y a vraiment du sens à ce que cette journée se déroule finalement en plein mouvement sur les retraites. Alors que la question de l’espérance de vie est au cœur de l’argumentaire patronal et gouvernemental et que le recul de l’âge de départ est un élément de cette réforme, la question de la santé au travail et de la souffrance produite par notre institution a toute sa place dans la mobilisation. Les 700 000 grévistes de l’éducation nationale du 5 décembre s’expliquent certes par le rejet de la réforme des retraites mais aussi par une série de rancœurs accumulées tant sur les conditions de travail que sur les réformes Blanquer.

Ainsi nous pensons que l’action du mercredi 11 décembre fera parfaitement le pont entre la grande grève interprofessionnelle du mardi 10 décembre et celle qui se profile pour le jeudi 12 décembre.

Vous trouverez en pièce-jointe un dossier de presse afin de mieux comprendre les détails et les enjeux de notre campagne. Notre dossier est également disponible en ligne.