Communiqué / Une seule possibilité : gagner !

Communiqué de SUD éducation 13
dimanche 5 janvier 2020
par  GUERDA
popularité : 2%

Quatre semaines après le début de la mobilisation contre la réforme des retraites, Emmanuel Macron et son g­ouvernement se livrent toujours à l’épreuve de force avec les salarié-e-s. « Droit dans ses bottes » à moins que ce soit plutôt celles des financiers, le président de la République ainsi que son premier ministre se sont engagés dans une nouvelle opération de communication qui a fait flop lors des vœux du 31 décembre. A l’occasion de cet exercice, ce dernier s’est lancé dans une formidable opération d’inversion des rôles, accusant les organisations syndicales et les grèvistes de s’opposer à la justice et au progrès social. Une manipulation supplémentaire qui sera loin d’être la dernière tant le mensonge et la dissimulation sont monnaie courante pour ce gouvernement.

/ Un gouvernement qui s’enferme dans l’idéologie

C’est d’ailleurs ce même président qui a remis en catimini, la légion d’honneur au numéro 1 en France du gigantesque fond d’investissement BlackRock, en privatisant un salon de l’Elysée pour l’occasion. Voila donc une image particulièrement emblématique de ce gouvernement : un pouvoir privatif au service d’une idéologie dont l’objectif est de dérober, morceau par morceau, notre patrimoine social. Un exemple révélateur également de l’objectif poursuivi avec cette réforme des retraites : la mise en place d’un système par capitalisation au détriment de la solidarité. Si cela était encore nécessaire, les gigantesques conflits d’intérêt qui ont tardivement conduit à la démission de Jean-Paul Delevoye finissent de prouver à quel point Macron cherche à servir les gens de son monde.

Pour nos enfants, pour nos élèves, pour nous-mêmes et celles et ceux qui se sont battus avant nous, nous ne pouvons renoncer. Nous n’avons d’autres choix que de gagner ce combat coûte que coûte. Dans l’éducation, nombreux et nombreuses d’entre nous, se sont déjà beaucoup investis dans ce combat mais celui-ci n’est pas terminé. Dans les prochains jours, les prochaines semaines, il va falloir gagner encore davantage en force et en intensité. Les airs bravaches et les coups de menton de la bande organisée au pouvoir ne sauraient masquer son extrême fébrilité. Nous avons les moyens de gagner !

Il n’y a d’ailleurs pas d’alternative à la victoire et au retrait. Faire plier l’Elysée et Matignon, c’est faire reculer le gouvernement et protéger notre système de sécurité sociale pour de bon. L’inverse signifierait dans les prochains mois des reculs sans précédents sur tous nos droits collectifs et sectoriels. L’éducation n’y coupera pas puisque nous le savons toutes et tous Blanquer nous réserve de très nombreux mauvais coups en matière de temps de travail.

/ Une grève qui se généralise et s’intensifie

Il est donc indispensable que la mobilisation dans l’éducation se poursuive mais se généralise. Notre secteur très en pointe dans la mobilisation joue un rôle essentiel et doit être à nouveau au rendez-vous en cette rentrée de janvier. Les camarades du Rail et celles et ceux de la RATP notamment ont courageusement tenu bon durant plus d’un mois au nom de tous les salarié-es et presque seuls pendant toute la durée des congés. Ils continueront si l’éducation se montre à leurs côtés dans les prochains jours. D’autres secteurs vont rentrer pour de bon dans la bataille. Ce sera notamment le cas de la chimie, des ports, de la poste et des collectivités territoriales. La réussite et la puissance de leurs mobilisations s’appuieront sur la nôtre. Les intersyndicales interprofessionnelles en lutte contre la réforme des retraites ont localement comme nationalement annoncé la tendance en appelant non seulement à la grève le 9 mais à la reconduire le 10 janvier. Nous nous dirigeons donc bien vers une grève générale reconductible.

Un calendrier pour une mobilisation déterminée !

Mardi 7 janvier

  • Marseille secteur-centre : AG des personnels de l’éducation à 17h - école F.Roosvelt
  • Marseille secteur 13/14 : AG des personnels de l’éducation à 17h15 - école Busserine
  • Saint-Rémy de Provence : AG des personnels de l’éducation à 17h30 - espace de la libération

Jeudi 9 janvier

  • Manifestation à 10h30 / Réformés-Canebière (lieu à confirmer)
  • Assemblée Générale centrale des grévistes à 15h / Bourse du travail Nédelec.

Vendredi 10 janvier

  • Action interprofessionnelle le matin
  • Banquet des luttes

Samedi 11 janvier

  • Manifestation à 14h / Vieux-Port

Parce que l’instant est crucial, nous appelons les collègues à se réuniren Assemblée Générale d’établissements et/ou de secteurs dès le lundi 6 janvier comme ils-elles le font depuis le début de la mobilisation et à reconduire ou à préparer une nouvelle reconduction de la grève.

/A partir du 9 janvier, on ne reprend plus le travail !

Dans cette perspective, la journée du 9 janvier sera déterminante, la grève comme la manifestation devra être massive. Dès cette date, nous appelons les collègues à ne plus reprendre le travail. SUD éducation 13 dans l’unité syndicale proposera de nombreuses initiativesafin que chaque journée soit l’occasion d’actions et d’initiatives.

Parce que les extrémistes du gouvernement ne comprennent que le rapport de force, rendons coups pour coups, parce que le mouvement pour la défense de nos retraites cristallisent bien d’autres colères dans l’éducation(contre l’état de nos conditions de travail et le renforcement des inégalités scolaires ; pour notre statut), parce que l’issue de la bataille que nous menons sera cruciale pour notre système social, parce qu’à travers notre combat, c’est pour le progrès et la justice que nous nous battons, donnons une bonne leçon à ce gouvernement et imposons toutes et tous ensemble un autre avenir.