Communiqué / Malgré les leurres du gouvernement, l’heure est à la généralisation !

Communiqué de SUD éducation 13
lundi 13 janvier 2020
par  GUERDA
popularité : 2%

Age pivot, age d’équilibre, ce n’est que du verbiage ! Le gouvernement joue sur les mots, c’est le signe d’une fébrilité, c’est le moment d’affirmer qu’il n’y a rien à négocier sauf le retrait !

PNG - 372.9 ko

Au cours de la 38ejournée de grève contre le projet Macron-Delevoye, le premier ministre a adressé un courrier aux organisations syndicales. Ce courrier confirme ce que l’on savait déjà : non seulement le gouvernement veut imposer contre la volonté majoritaire un projet de retraite par point mais il veut faire des mesures d’économies en maintenant un âge pivot.

Tout le reste est de l’enfumage : la définition de l’âge pivot (renommé dans le courrier « âge d’équilibre ») serait conditionné au fait que les partenaires sociaux trouvent un accord d’ici avril. Dans tous les cas, le gouvernement se laisse la possibilité de le modifier par ordonnance.

Pendant ce temps là, le mouvement s’élargit, se généralise et invente comme ce fut le cas ce samedi 11 janvier avec l’occupation de la Porte d’Aix à Marseille à l’initiative du collectif d’enseignantEs #AlorsOnReste. Cette action qui mélange pratiques citoyennes, syndicales et mouvement des Gilets Jaunes montre la vivacité de la mobilisation. Le gouvernement tente d’isoler les secteurs en pointe dans la contestation et de les affaiblir, mais encore aujourd’hui des enseignantEs se sont mobiliséEs sous forme de d’AG et d’HIS pour construire durablement la mobilisation. Durant ces temps, des cheminotEs ont de nouveau participé à la convergence et à la solidarité. Ce travail est nécessaire à la réussite et à la poursuite du mouvement. De nouveaux secteurs rentrent en lutte comme avec les avocatEs, les orthophonistes, les marins, ou les postierEs…). C’est donc le moment d’intensifier nos efforts, la victoire est à notre portée !

Pour cela une nouvelle semaine riche en mobilisation sera nécessaire avec trois grosses journées d’actions interprofessionnelles, les 14, 15 et 16 janvier. Nous appelons à y participer le plus massivement possible pour donner la meilleure des réponses à ce gouvernement !