11 mai / 1er degré – C’est nous qui travaillons, c’est nous qui décidons !

dimanche 10 mai 2020
par  GUERDA
popularité : 4%

Non, rien n’est prêt. Non, les conditions sanitaires les plus élémentaires ne sont pas réunies. Non, le projet du gouvernement et du ministère en matière de dé-confinement ne permet pas de lutter contre les inégalités scolaires. Non, nous ne sommes pas dupes. Pour SUD éducation 13, la réouverture des établissements le 11 mai est non seulement précipitée mais dangereuse. Les écoles ne peuvent pas réouvrir dans cette situation.

Face aux conditions sanitaires désastreuses, nous appelons les collègues à mettre en débat l’usage du droit de retrait et à se saisir de leur droit de grève en cas de pressions hiérarchiques.

Le protocole sanitaire publié très tardivement par le ministère de l’Education Nationale pour le premier degré est inapplicable. Il fait porter l’entière responsabilité de sa mise en place et des risques aux personnels, aux enfants et et aux parents. Pendant ce temps, la hiérarchie et l’administration se désengagent et multiplient les consignes floues et contradictoires qui ne prennent pas en compte la santé au travail de ses agentEs. Depuis une semaine, les équipes des écoles subissent une pression énorme et un stress important dû à de multiples incertitudes et doutes qui viennent s’ajouter à des risques psycho-sociaux liés à l’épidémie.

Cette mise en place se fait alors que rien n’est prêt, ni les conditions matérielles, ni les personnels éducatifs. Concernant les personnels municipaux, à Marseille, on sait déjà que plus de la moitié des agentEs de la ville ne reprendront pas le travail.

Depuis des années, l’Éducation Nationale supprime les moyens de lutter contre les inégalités scolaires et sociales, et aujourd’hui elle demande aux personnels avec un grand cynisme de choisir entre la sécurité sanitaire de toustEs et l’aide aux enfants les plus vulnérables. Ne nous laissons pas berner !

Alors que M Blanquer fait mine aujourd’hui d’être fortement engagé dans la lutte contre les inégalités scolaires, nous tenons à rappeler que l’état de l’école est issu d’une politique de restriction budgétaire qui date de plusieurs années et que, même durant la période de confinement, des fermetures de classes, des suppressions de postes de RASED et d’heures d’enseignement en éducation prioritaire ont été décidées !
De plus, le protocole sanitaire mis au point est antagonique avec l’idée d’une école coopérative et émancipatrice offrant un cadre collectif, sécurisant et bienveillant pour les jeunes enfants. AucunE enseignantE ne peut enseigner en primaire en respectant le ce protocole sanitaire source de stress et d’anxiété, maltraitant et traumatisant pour les personnels, les enfants et les parents.

Nous dénonçons également les injonctions que pose le ministère dans sa circulaire complémentaire (évaluer les élèves, cibler les enseignements dits essentiels...). Cela confirme à quel point les questions d’inégalités scolaires et sociales sont absentes des réelles préoccupations de l’administration. Dans le contexte actuel, nous rappelons qu’il ne peut y avoir de « continuité pédagogique » comme le martèle depuis des semaines le ministère, et nous rappelons que le Ministre s’est engagé à ce que les enseignantEs n’effectuent pas à la fois le présentiel ET le télétravail.

Nous rappelons que puisque c’est nous qui travaillons, puisque c’est nous qui nous exposons, c’est nous qui devons décider. A la veille du dé-confinement officiel, nous invitons les collègues du premier degré à se réunir en conseil des maitres-maitresses, avec les personnels des municipalités (ATSEM, AE, cantinièrEs,...) pour discuter ensemble de la reprise et à agir collectivement dès le 11 mai. Les décisions doivent se prendre en équipe et ne sauraient vous être imposées par l’IEN.  

SUD éducation 13 sera aux côtés des personnels dans les écoles pour les défendre et agir avec elles. Un KIT complet est disponible pour faire valoir nos droits durant cette période, pour se défendre et agir collectivement.


Voir aussi :

> L’usage du droit de retrait dans l’Education Nationale
> Le KIT Spécial 11 mai
> Notre analyse du protocole

> Modèle de déclaration individuelle d’intention de participer à la grève.

Important : Vous trouverez en cliquant sur ce lien une fiche pratique de SUD éducation de vérification des mesures sanitaires dans votre école. Si un seul de ces points n’est pas satisfaisant, le protocole sanitaire n’est pas respecté.Vous pouvez ainsi remplir une fiche RSST ou signaler ce problème. Tous ces éléments seront autant de points d’appuis pour faire aboutir votre droit de retrait.

Et aussi :

> La carte des écoles le 11 mai, commune par commune

Voir en plein écran


Documents joints

PDF - 80.9 ko
PDF - 80.9 ko