Théorie(s) du complot : hors de nos écoles !

mardi 1er décembre 2020
par  EB
popularité : 1%

SUD éducation 13 vient d’écrire au directeur académique des Bouches-du-Rhône suite à un courrier nauséabond reçu dans de nombreuses écoles à Marseille...
Retrouvez ci-dessous le courrier envoyé.


Monsieur le Directeur Académique des Services de L’Education Nationale,

Nous souhaitons vous interpeller au sujet d’un courrier postal qui a été reçu le 24 novembre 2020 dans certaines écoles de Marseille, courrier signé par Eric Régis Fiorile, président du « Conseil National de Transition » et s’intitulant « Sommation et rappel à la loi » envoyé en sticker suivi.
Le contenu de ce courrier est contraire aux valeurs inscrites dans les instructions officielles l’Education Nationale. Nous y sommes sommé-es de « prendre connaissance sur www.conseilnationale.fr/sommation/ (…) [de toutes] les sources utiles prouvant la situation juridique de la France et l’existence d’un plan concerté mondial destiné à éradiquer tout ou partie de la population », et il annonce que notre responsabilité pénale est engagée, si nous continuons à obéir, pour des « crimes contre l’humanité » ou des « génocides ».
Nous sommes choqué-es de la possibilité pour des groupuscules identifiés de la sphère complotiste de pouvoir envoyer de tels courriers dans les écoles, qui deviennent alors la cible du relai de ces idées (« anti IMG », « refus de vaccins », « transfert forcé d’enfants » « épandage chimique (chemtrail), », « diffusion de fausses nouvelles » « éducation sexuelle sans accord » etc.).
Nous devons être particulièrement vigilant-es dans une période de méfiance envers l’information et d’augmentation des attaques à l’encontre des valeurs de la République à ces tentatives de déstabilisations des personnels, et il est de notre responsabilité de dénoncer toute tentative qui vise à les mettre à mal.
Le contenu de ce courrier est inadmissible, il s’agit d’une menace envers les personnels et nous demandons une réaction de notre administration pour empêcher que ce genre d’idées nauséabondes ne se diffuse au sein des institutions publiques.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Directeur Académique des Services de l’Education Nationale, en notre profond attachement au service public d’éducation.

PDF - 220.2 ko
Courrier DASEN 13