AED / Vie-Scolaires, ne nous laissons plus faire ! En grève le 19 janvier

Tract de SUD éducation 13
mercredi 6 janvier 2021
par  GUERDA
popularité : 27%

Après plusieurs journées de grève en novembre et en décembre, la mobilisation des AED continue de monter en puissance. Dans ce contexte tendu, le constat et partout le même : dégradation des condtions de travail, manque de reconnaissance, injustices quotidienne et institutionnalisée, les AED s’organisent pour rejetter massivement la précarité. Coordonné au niveau national, le mouvement prend une tournure inédite et se dirige vers une grève reconductible à partir du 19 janvier avant de converger vers la grève de toute l’éducation le 26 janvier

Des équipes épuisées et en colère !

Depuis la rentrée les collègues AED sont confronté-es à une dégradation considérable de leurs conditions de travail. Non seulement en première ligne pour mettre en place le protocole sanitaire il-elles se retrouvent aussi particulièrement exposé-es aux risques de contamination. La gestion approximative par l’administration de l’épidémie est pour eux-elles aussi facteur d’un important stress. Comme si ce n’était pas suffisant les équipes de Vie Scolaire faire face à un manque d’effectif criant dans bien des établissements. Une situation qui n’est pas prête de s’arranger puisque des dires mêmes de la DSDEN 13, le ministère estime que notre département est trop bien doté en postes d’AED. De quoi faire craindre des pertes de postes à la rentrée prochaine.

Pourtant la période le montre encore, malgré l’importance essentielle dans la vie des établissements des Assistant-es d’Education, ces dernier-es ne reçoivent pas la reconnaissance à laquelle il-elles ont droit et ne sont associé-es que très marginalement aux prises de décisions.

Une précarité source de nombreuses injustices !

Ce manque de reconnaissance est inhérent à la précarité du contrat des Assistant-es d’Education. Cette précarité permet tous les excès de la part de la hiérarchie et des chefs d’établissements employeurs, elle est source de nombreuses injustices. C’est avant tout cela qu’expriment les AED à travers la mobilisation qu’il-elles sont en train de construire. Trop souvent les AED sont victimes de décisions arbitraires de la part des directions d’établissements : non-renouvellement abusifs, périodes d’essais déguisées, contrats inférieurs à un an, chantage à l’emploi, traitement infantilisant. Et comme, face à ces situations, les AED se retrouvent bien souvent isolé-es, il-elles ont décidé de faire bloc !

La prime REP/REP+ comme symbole de l’inégalité de traitement.

L’absence de prime REP/REP+ pour les AED est tout à fait emblématique. Les AED et les AESH sont les seules catégories de personnels à ne pas en bénéficier dans les établissements d’éducation prioritaire. Ce n’est pas un hasard et l’Education Nationale compte bien continuer à faire des économies sur leur dos. Cette prime existe pourtant pour compenser et reconnaître les difficultés et les spécificités du travail dans ce type d’établissements. Dans les bahuts REP et REP+ comme dans les lycées qui ont perdu ce statut, ces difficultés sont bel et bien le quotidien des AED.

Titularisons les AED !

SUD éducation 13 revendique de longue date la titularisation de tous les personnels précaires sans condition de concours, ni de nationalité, y compris pour les AED. Les personnels ne peuvent plus être traité-es comme des pions corvéables à la convenance des employeurs. Pour SUD éducation 13, il faut aboutir à la création d’un véritable métier d’Assistant-es d’Education tout en maintenant des ponts avec les études et les formations universitaires.

Un mouvement auto-organisé

Les collègues mobilisé-es ont spontanément pris la décision d’agir. Syndiqué-es ou non, ils-elles se sont regoupés en collectif et se rassemblent régulièrement en Assemblée Générale pour décider des suites à donner à leur mobilisation avec le soutien de plusieurs organisations syndicales.

Pour soutenir, rejoindre, faire le lien...

Une adresse : collectif13aed@gmail.com

Une caisse de grève : https://www.lepotcommun.fr/pot/bhkcjm92

Fermeture reconductible des vie-scolaires !

Le mouvement de grève est solidement ancré dans les vie-scolaires et d’autres AED rejoignent la lutte. Mais pour faire changer les choses et obtenir des avancées, il faut durcir la mobilisation. Une Vie-Scolaire fermée pendant un jour c’est la pagaille, imaginez un peu pendant plusieurs jours d’affilée ?

Pour montrer l’inadéquation totale entre l’importance de leurs missions et la façon dont il-elles sont considéré-es, les AED mobilisé-es ont décidé de montée d’un cran en faisant de la grève le 19 janvier, une grève reconductible. Une AG se réunira dans la foulée pour décider de la reconduction de la grève pour les jours qui suivent et converger vers la grève de toute l’éducation le 26 janvier. La présence du plus grand nombre est indispensable.

LIRE AUSSI :Les pressions et les intimidations hiérarchiques doivent cesser !

Une lutte qui nous concerne toutes et tous !

SUD éducation 13 appelle les AED à se mettre massivement en grève à partir du 19 janvier et à conduire ainsi à la fermeture d’un maximum de vie-scolaires. A cette fin SUD éducation 13 a déposé un préavis de grève qui court jusqu’aux vacances de février.

> Télécharger le préavis de grève de SUD éducation 13

Pour tenir les AED auront besoin de soutien. C’est pourquoi SUD éducation 13 appelle les autres personnels à se mettre également en grève et à organiser la solidarité en constituant des caisses de grèves par établissement, en se joignant aux rassemblements organisés et en se montrant vigilant-es face aux éventuelles pressions dont les collègues grévistes seraient l’objet.

SUD éducation revendique

  • La titularisation de tous les personnels non-titulaires sans conditions
  • L’obtention de la prime REP/REP+ pour les AED
  • L’augmentation des salaires
  • Le retour à une gestion rectorale des contrats AED et la mise en place des Commissions Paritaires dédiées aux questions liées à l’emploi et aux conditions de travail des AED.
  • Le recrutement massif de personnels AED.
  • La mise en place d’un protocole sanitaire spécifique pour les AED}

> Télécharger et diffuser notre tract


Documents joints

PDF - 269.5 ko
PDF - 269.5 ko
PDF - 151.1 ko
PDF - 151.1 ko
PDF - 553.5 ko
PDF - 553.5 ko