Reprise : Communiqué de l’intersyndicale départementale

SUD éducation - CGT éduc’Action - FSU - FO - CNT
mardi 27 avril 2021
par  EB
popularité : 1%

La fermeture des écoles et des établissements a signé à nouveau l’échec de la politique du ministère de l’éducation nationale.

Les acteurs de terrain n’ont cessé d’alerter sur la dégradation de la situation et de faire des propositions pour éviter une fermeture des écoles et établissements scolaires, dont on mesure les effets sur l’accroissement des inégalités entre élèves et les problèmes posés aux familles.

Le ministre de l’Education Nationale a toujours prétendu que les protocoles
étaient suffisants là où tout indique que la politique de tests est défaillante, que rien n’a été fait pour améliorer le bâti et en particulier les possibilités d’aération, que le nombre d’élèves par classes continue à être trop élevé alors que le fonctionnement avec des effectifs allégés liés à des recrutements supplémentaires et la réquisition de locaux auraient pu éviter la multiplication des cas de contamination.

De nouvelles mesures ont été annoncées pour la reprise qui aura lieu lundi 26 avril dans les écoles et lundi 3 mai dans les collèges et les lycées. Elles sont pour la plupart insuffisantes ou mal pensées.

  • • interdiction de la répartition des élèves dans les classes en cas d’absence d’un professeur. Enfin !
  • • en lycée distribution d’autotests prévus pour se faire sous la responsabilité des enseignants, et sans précision au sujet des élèves en stage !
  • • en collège et dans les écoles, montée en charge des tests salivaires sans précision sur leur organisation !
  • • passage en demi jauge dans tous les lycées et pour les 4e/3e des 15 départements « rouges ».

Les personnels de l’éducation (enseignants, CPE, AED, AESH, PsyEN...), pour ceux qui le souhaitent, ne sont toujours pas prioritaires pour la vaccination alors qu’ils sont en première ligne.

Nous demandons aussi que des masques chirurgicaux soient distribués aux personnels comme aux élèves. Ils restent l’outil privilégié permettant d’éviter la contamination.

Dans l’immédiat, l’intersyndicale appelle les personnels à se saisir au besoin des moyens à leur disposition pour faire valoir leurs droits et leur sécurité ainsi que celle des élèves :

  • • motions en CA dans les collèges, les lycées et les LP,
  • • réunion de la CHS là où c’est possible,
  • • courriers à la DSDEN et au rectorat,
  • • fiches du registre Santé, Sécurité au travail,
  • • signalement de Danger Grave et Imminent avec, si nécessaire, droit de retrait,
  • • préavis de grève national, …
    PDF - 174.1 ko
    Communiqué à télécharger