Enseignant-es stagiaire / Mon premier salaire : comment comprendre ma fiche de paie ? - 2nd degré

jeudi 19 août 2021
par  GUERDA
popularité : 2%

C’est quand même l’un des moments les plus satisfaisants de l’année. Après des années de galères : votre premier salaire. Mais comprendre sa fiche de paie (désormais dématérialisée) n’est pas toujours chose aisée, et ça n’ira pas en s’améliorant au fur et à mesure de l’avancée de votre carrière. Voici comment votre traitement est calculé et les codes les plus courants pour comprendre votre fiche de paie.

Comment est calculé mon traitement mensuel brut ?

A chaque échelon correspond un indice majoré. Pour obtenir le montant de votre traitement, il faut multiplier votre indice majoré par la valeur du point d’indice : 4, 686 €

Le gouvernement a annoncé un nouveau gel du point d’indice qui n’évolue donc plus en fonction du coût de la vie depuis 2010 (hormis un dégel de 3 centimes en 2016).

Le traitement brut sera de : 390 × 4,686 = 1 827,55 €

Certifiés, PLP, CPE, Psy-en, PEPS classe normale
échelon Indice majorée Durée Salaire brut
Échelon 1 390 1 an 1 827,55 €
Échelon 2 441 1 an 2 066,54 €
Échelon 3 448 2 ans 2 099,34 €
Échelon 4 461 2 ans 2 160,26 €
Échelon 5 476 2 ans 6 mois 2 230,55 €
Échelon 6 492 3 ans 2 305,52 €
Échelon 7 519 3 ans 2 432,05 €
Échelon 8 557 3 ans 6 mois 2 610,12 €
Échelon 9 590 4 ans 2 764,75 €
Échelon 10 629 4 ans 2 947,51 €
Échelon 11 673 - 3 153,69 €
Agrégé-e‑s classe normale
échelon Indice majorée Durée Salaire brut
Échelon 1 450 1 an 2 108,71 €
Échelon 2 498 1 an 2 333,64 €
Échelon 3 513 2 ans 2 403,93 €
Échelon 4 542 2 ans 2 539,83 €
Échelon 5 579 2 ans 6 mois 2 713,21 €
Échelon 6 618 3 ans 2 895,96 €
Échelon 7 659 3 ans 3 088,09 €
Échelon 8 710 3 ans 6 mois 3 327,08 €
Échelon 9 757 4 ans 3 547,32 €
Échelon 10 800 4 ans 3 748,82 €
Échelon 11 830 - 3 889,40 €

Comment est calculé mon traitement mensuel net ?

Il s’agit du traitement brut auquel on ajoute les éventuelles primes et indemnités, et soustrait tous les prélèvements obligatoires.

Les retenues obligatoires

Pension civile : 11,1 % du traitement brut. C’est votre contribution au régime de retraite de la Fonction Publique.

RAFP : Retraite additionnelle de la Fonction Publique. C’est une retraite complémentaire alimentée par le prélèvement de 5 % sur les primes et les indemnités.

CSG et la CRDS : La CSG est votre contribution à la Sécu Sociale, tandis que la CRDS est votre participation à la résorbtion de son déficit. 9,7% du traitement.

Les indemnités et les primes

L’ISOE : C’est l’indemnité de suivi et d’orientation des élèves. Comme c’est une indemnité, elle ne compte pas dans le calcul des pensions de retraite. Son montant annuel est de 1214 euros mais elle est versée mensuellement au prorata du temps de service effectif. Un‑e enseignant‑e stagiaire à mi-temps n’en touchera donc que la moitié.

La prime REP : Il s’agit d’une prime annuelle qui reconnaît la difficulté du travail en zone d’éducation prioritaire.

Votre établissement est en REP : 1734 €

Votre établissement est en REP+ : la prime se décompose dorénavant d’une part fixe de 5114 € et d’une part modulable de 702 € «  visant à reconnaître l’engagement professionnel collectif des équipes en établissement et en école  » (circulaire du 30 juin 2021). SUD éducation dénonce l’objectif managérial à l’oeuvre dans la distribution de cette part modulable.

L’Indemnité de fonction : Elle est réservée aux CPE (à la place de l’ISOE) – 1214 € annuels bruts.

L’Indemnité de sujétion spéciale : Réservée aux PLP et aux PEPS enseignant en voie pro ayant 6 heures de service devant des classes de CAP et/ou de première et terminale bac pro – 400 € annuels bruts. C’est le/la chef-fe d’établissement qui saisit les personnels bénéficiaires.

L’Indemnité de sujétion particulière : Réservée aux Professeur-e‑s documentalistes (à la place de l’ISOE) : 1000 € annuels bruts.

La prime d’équipement informatique : Elle est versée en une fois : 176 € bruts /an

Remboursement des frais de déplacement

Les stagiaires peuvent bénéficier d’un remboursement des frais de déplacement lorsqu’ils/elles sont affecté-e‑s à temps plein dans leurs établissements et que le lieu de la formation se situe dans une commune différente de leur établissement (résidence administrative) ou de leur résidence familiale.

Pour les enseignant-e‑s stagiaires à mi-temps il existe deux possibilités qui ne sont pas cumulables :

- soit l’IFF (Indemnité Forfaitaire de Formation) de 1000€ par an, versée mensuellement  ; cette dernière ne prend pas en compte les situations individuelles de chaque stagiaire et peut donc être moins intéressante que la seconde option.

- soit le remboursement des frais de déplacement basé sur une indemnité kilométrique (tarif kilomètre SNCF classe 2) dont il est possible de demander le versement en avance (art 3 du décret 2006 – 781). Et si votre chef de service vous l’accorde, vous pouvez être remboursé des frais de parking et de péages (art 10 du décret 2006 – 781). Cependant, pour en bénéficier, vous devez absolument envoyer un courrier/mail à la DAFL (Division des affaires financières et logistiques) de votre rectorat indiquant que vous renoncez à l’IFF (attention après le premier versement de l’IFF vous ne pourrez plus demander ce remboursement) et pour obtenir l’autorisation d’utiliser votre véhicule personnel.

Attention : Pour pouvoir bénéficier du remboursement de vos frais de déplacement, il faut que tous ces trois lieux soient distincts (commune du lieu de formation  ; commune du lieu d’affectation ‑école ou établissement  ; commune de résidence familiale). De plus, dans la loi sont considérées comme une et même commune : la commune et les communes limitrophes desservies par des transports publics de voyageurs. A savoir que les académies jouent sur une lecture plus ou moins stricte et peuvent décider d’accorder ces remboursements.

Il existe également aujourd’hui le forfait mobilité durable, à hauteur de 200 euros par an pour les personnels faisant le choix d’un transport “alternatif et durable” (vélo, covoiturage) mais non cumulable avec le remboursement des transports en commun.

Nota bene : en tant que stagiaire en formation initiale, vous ne pouvez pas bénéficier des frais d’hébergements et de restauration.

Remboursement forfaitaire des frais de santé

Le remboursement forfaitaire des frais de santé (c’est-à-dire la participation de l’État comme employeur au paiement de la mutuelle de ses agent-e‑s) entre en vigueur à partir du 1er janvier 2022, à raison de 15 € par mois pour tous les personnels. Il s’agit d’un dispositif transitoire destiné à être remplacé à terme par un remboursement à 50% de la mutuelle complémentaire santé.