Pour le premier degré : une autre école est possible...

samedi 8 novembre 2008
popularité : 1%

Pour une école qui soit un lieu d’apprentissage et de respect
pour les élèves :
- dispenser de vrais savoirs et former des citoyens doués d’esprit critique.
- réduire les effectifs par classe.
- aider les élèves en difficultés en leur offrant une véritable aide spécialisée (RASED).
- rendre obligatoire la scolarité de tous les enfants dès 3 ans.
- garantir un climat de protection pour les enfants des familles sans papiers.
- appliquer le principe d’égalité des droits pour toutes les familles
- assumer une mission publique, laïque et de qualité.

Cela ne peut se faire sans le respect des enseignants.
- laisser à chaque enseignant une liberté pédagogique.
- revaloriser le salaire des enseignants.
- assurer à tous les personnels des emplois statutaires.
- laisser à chaque enseignant la liberté de militer, de se syndiquer et de faire la grève.
- garantir les droits sociaux et les droits du travail (retraites, droits à la santé...)

Ce contre quoi il faut se battre...
- le socle commun qui appauvrit les programmes et accentue les
inégalités sociales entre élèves.
- les protocoles d’évaluation toujours plus nombreux qui classent
les établissements et les enseignants.
- les nouveaux horaires qui stigmatisent la difficulté en proposant une organisation incompatible avec le rythme des enfants.
- la dégradation des conditions de travail : classes surchargées,
manque d’enseignants, de remplaçants et de maîtres spécialisés.
la suppression annoncée de la petite section et le mépris du travail des enseignants de maternelle.
- la complicité de l’Ecole au fichage généralisé des individus et à l’expulsion de parents ou d’enfants sans papiers.
- la multiplication des emplois précaires.
- le blocage des salaires, la multiplication des primes et des
heures supplémentaires qui divisent.
- l’assouplissement de la carte scolaire et la mise en concurrence des établissements.
- les cadeaux croissants à l’enseignement privé.
- la répression toujours plus grande des militants et des syndiqués.
- une retraite décente et un accès gratuit à la santé pour tous.


Navigation

Articles de la rubrique

  • Pour le premier degré : une autre école est possible...