L’enseignement professionnel doit être émancipateur

samedi 8 novembre 2008
popularité : 1%

Il doit donner à l’élève une culture générale et professionnelle
ouverte, lui permettant d’évoluer dans la société et de travailler à sa transformation.
- Pour des formations au contenu élaboré nationalement, reconnues dans les conventions collectives.
- Pour de véritables passerelles vers l’enseignement général.
- Pour des diplômes nationaux, pas des diplômes “maison”.
- Nous nous opposons au développement des C.F.A. au détriment des lycées professionnels.
- Pas de fermeture de filières et d’établissements publics au profit du privé

Contre les Lycées des Métiers
La formation professionnelle ce n’est pas l’employabilité des jeunes issus des lycées professionnels.
- Nous condamnons la participation des patrons et autres représentants de l’entreprise aux jurys d’examen comme aux Contrôles en Cours de Formation.
- Nous condamnons l’ingérence des entreprises dans les contenus pédagogiques des formations et dans leur volonté de structurer la carte scolaire des formations en fonction des besoins exprimés par le patronat local.

Pour résister à la pression hiérarchique et libérale
- Nous refusons de devenir des formateurs soumis aux exigences patronales.
- Nous luttons pour des conditions de travail décentes : formation professionnelle sur le temps de travail, même avancement pour tous au rythme le plus rapide.

  • Création de postes statutaires pour tous les enseignants.
  • Des conditions de travail dignes : 20 élèves maximum par classe.

Navigation

Articles de la rubrique

  • L’enseignement professionnel doit être émancipateur