Campagne de syndicalisation

dimanche 21 mars 2010
par  Rédac13014
popularité : 10%

Un syndicat :

► sans professionnels du syndicalisme !
► sans hiérarchie, ni bureaucratie.
► sans concessions auprès de l’administration.

Un fonctionnement démocratique


► Avec une démocratie vraie et directe : ce sont les adhérents qui élaborent
les positions, déterminent les orientations et actions de leur syndicat, lors des congrès et assemblées générales régulières.
► En pratiquant rotation et révocabilité des mandats.

Construire une autre école

- SUD éducation se réclame de l’héritage historique d’un syndicalisme de
rupture avec la société capitaliste. SUD éducation s’appuie sur un mode de
fonctionnement autogestionnaire, anti-autoritaire et démocratique
préfigurant une autre société. Notre intervention, comme professionnels de
l’éducation, enseignants et non-enseignants, doit être en adéquation avec ce
projet syndical alternatif.
- L’école ne devrait être la propriété de personne : ni des enseignants, ni des
parents, ni de l’Etat. C’est en ce sens que nous devons favoriser la reprise
en main, par tous les acteurs du mouvement syndical et social, de la
réflexion autour de l’école et d’une possible alternative au modèle d’école
actuel
, héritage de l’école républicaine, comme au nouveau modèle qui
émerge.
- Nous sommes résolument hostiles à la culture du profit, à la
compétition de tous contre tous et à la hiérarchisation des savoirs et des
individus. Le projet libéral, concevant les individus comme des
marchandises, l’école comme un marché, ne pose comme unique finalité
scolaire que l’employabilité de chacun. Il s’appuie sur la soi-disant
responsabilité individuelle concernant l’échec ou la réussite des élèves
pour nier les responsabilités des politiques mises en place. La reproduction
sociale et le tri perdurant, les libéraux peuvent ainsi justifier la privatisation
du service public.
- Les projets de libéralisation des services (Accord Général sur le Commerce
des Services, dont la santé et l’éducation) programmés par l’OCDE sont
d’actualité et cohérents avec les politiques promues par l’OMC. Il s’agit pour
nous d’œuvrer ici et maintenant à l’enseignement de savoirs exigeants, à la
formation d’individus libres, capables de réfléchir et d’agir en collectivité,
capables de penser le monde qui les entoure, de le soumettre à leur regard
critique, et de combattre la société capitaliste qui leur est imposée comme
modèle prétendu indépassable.

NOTRE EFFICACITE, C’EST NOTRE CAPACITÉ DE RÉVOLTE

SUD existe dans l’Éducation nationale
depuis 1996, dans les Bouches-du-Rhône
depuis 2000. Les luttes de décembre 1995 ont
amené l’exigence d’un syndicalisme
différent. Un syndicalisme où l’ensemble des
décisions appartient d’abord à la base. Nous
nous revendiquons d’un syndicalisme de
lutte. Tout syndicat pourrait tenir ce discours,
nous essayons de le transformer en actes. Un
syndicalisme à la fois radical dans sa critique
de la société actuelle et pragmatique dans sa
relation au monde, un syndicalisme engagé
dans les mouvements sociaux aux côtés de
tous les sans-droits (RESF, etc), mais aussi un
syndicalisme inter-catégoriel qui refuse les
corporatismes.

Un syndicalisme qui refuse le statu quo dans
l’école. Un syndicalisme qui combat la
précarité et revendique de vrais moyens pour
l’école. Bref, un syndicalisme qui propose... le
syndicalisme.


Documents joints

plaquette syndicalisation sud 13
plaquette syndicalisation sud 13

Brèves

10 février - AG journée le 10 février

Au local de SUD éducation 29 bd Longchamp 13001 Marseille Le vendredi 10 février, AG journée de (...)

19 janvier - 19 et 20 janvier 2017 : 2 jours de stage syndical sur les droits des non-titulaires

Pour lutter et agir syndicalement
à Marseille, au local

3 janvier - RIS

RIS le vendredi 27 janvier à 13h 30.

16 décembre 2016 - Ciné Solidaires

16 décembre à 19h
Projection du film "La sociale" au local, 29 bd Longchamp 13001 (...)

18 novembre 2016 - Ciné Solidaires

Le vendredi 18 novembre à 19h, le Ciné Solidaires revient avec le film de Jean Renoir "Le crime (...)