Evaluations Nationales CE1

On peut pas... on est en grève !
mercredi 28 avril 2010
par  MR
popularité : 2%

Les évaluations nationales CE1 vont avoir lieu du 17 au 21 mai 2010.
Sud Éducation considère ces évaluations comme un élément de la machine à démanteler l’École publique et laïque.

Pourquoi ?

  • leur objectif n’est pas la remédiation mais la mise en concurrence des écoles et l’obtention de statistiques pour soit disant économiser l’argent public (RGPP, LOLF)- même si une étude européenne émet de gros doutes sur ce point. C’est stigmatiser des écoles et aggraver le déficit de mixité sociale ou pire, remplir les écoles privées.
  • elles sont basées sur les programmes de 2008, mis en place sans concertation et inadaptés.
  • elles repèrent les élèves en difficulté afin de justifier les dispositifs d’aide personnalisée, qui ont mis les RASED à l’agonie, perturbé le temps de travail dans les équipes, alourdi la journée scolaire des enfants les plus fragiles.
  • en imposant des dates et des contenus identiques dans tout le pays, elles s’opposent à la liberté pédagogique : c’est une façon sournoise d’obliger chaque enseignant à organiser son apprentissage selon un rythme et un ordre qui ne conviennent pas forcément à la spécificité de sa classe, de sa méthode pédagogique. C’est une remise au pas !
  • en promettant 400€ aux enseignants, le Ministère met en place l’individualisation des salaires et la fragmentation des carrières : ce sont des réponses à l’opposé de ce que nous attendons pour revaloriser le métier. C’est aussi une façon inique et méprisante de s’asseoir sur le travail en équipe qui prévalait dans de nombreuses écoles pour la passation, la correction et l’analyse des livrets d’évaluation. C’est, en résumé, un déni du travail en équipe et une mesure contraire aux bonnes pratiques.

    Effets pervers

    Dans tous les pays où des évaluations nationales ont été mises en place, on constate plusieurs effets pervers :

    - effet "teach to test" (enseigner pour les tests) : les enseignants finissent par négliger les matières qui ne sont pas évaluées et font faire du bachotage à leurs élèves.
    - "triche" face à un procédé absurde, inutile et chronophage.
    - stigmatisation et découragement des élèves en difficulté, qui font baisser la moyenne de leur école.
    - stress accru pour les enseignants et les élèves, mis en situation de compétition et transformés en "machines à cocher des cases".

Ces réformes et ces évaluations sont à l’opposé de nos aspirations, de nos convictions éducatives et de nos missions professionnelles, tant d’un point de vue éthique que sur le plan didactique et pédagogique.
Nous appelons donc les conseils des maîtres à discuter des modalités de résistance à mettre en place : boycott, grève, refus de faire remonter les résultats, etc. et à débattre à nouveau avec les parents d’élèves.

SUD Éducation appelle à refuser ces évaluations nationales. Il a déposé un préavis de grève qui couvre tous les enseignants qui refuseront de faire passer les épreuves. Les collègues seront ainsi non remplacés.
Il n’est pas nécessaire d’être gréviste les 4 jours pour "gripper" la machine.


Brèves

22 septembre - Fonction publique : mobilisé.e.s le mardi 10 octobre

Fonction publique : mobilisé.e.s le mardi 10 octobre
Grève le 10 octobre Appel (...)

21 septembre - Jeudi 21 septembre : tous en grève !

Contre la loi travail XXL mobilisons nous dans la rue !! Tous et toutes en grève le jeudi 21 (...)

12 septembre - Mardi 12 septembre : en grève !

Grève le mardi 12 septembre contre la loi travail XXL ! Manifestation à 10h30 au (...)

13 juin - Stage intersyndical " De l’école à l’université : droits des étrangers"

dès 8h45 au local de SUD éducation, 29 bd Lonchamp, 13001 Marseille

3 janvier - Mardi - Grève dans les lycées de l’éducation prioritaire

Ultimatum lancé au ministère de l’Éducation nationale
Les lycées ne feront pas la rentrée
Lire la (...)