Nés après septembre, pas de chance !

Circulaire de l’IA 13 pour la rentrée 2010/2011
mercredi 23 juin 2010
par  MR
popularité : 100%

Ça continue ! Depuis le temps qu’on se fait traiter de parano quand on dit la maternelle en danger, que penser de la dernière circulaire de l’Inspection Académique ? Une avancée hardie vers la scolarisation de tous ?

Datée du 14 juin 2010, elle précise que "Hors ZEP, seuls les élèves ayant atteint l’âge de 3 ans au jour de la rentrée sont comptabilisés dans les effectifs pour ajustement éventuel. Les élèves qui atteindront l’âge de 3 ans durant l’année civile en cours seront placés en liste d’attente et admis par les directeurs en fonction des places restées vacantes après l’accueil des élèves âgés de 3 ans révolus."
Juste avant, la phrase : "Lors du CTP de Février 2010, des mesures fermes d’ouverture et de fermeture de classes ont été prononcées." ne laisse aucun doute sur le souci de notre hiérarchie : bien piloter, faire des économies, sabrer les budgets, condamner la maternelle, à chacun de choisir sa formule selon son degré de réalisme.

Mis en parallèle avec la nouvelle loi Morano, qui assouplit les conditions d’accueil en crèche, on voit poindre ces magnifiques dispositifs PAYANTS dont on nous rebat les oreilles depuis quelques années, les jardins d’éveil. Dispositifs sur lesquels l’enseignement religieux, amis de Darcos en tête, s’est jeté comme la misère sur le pauvre.
Pardi ! C’est que ça rapporte, le minot ! Surtout dans un ville où faire garder son enfant relève du marathon. Pour avoir une place en crèche, il faut l’inscrire avant qu’il soit seulement une étincelle dans les yeux de ses parents. A vous casser le romantisme ! "Tu as réservé un place en crèche ? Alors ça va pas être possible, nous deux"...
Avoir une place en maternelle, en centre-ville, c’est la galère assurée. De méchantes langues (surement d’ultra gauche) prétendent même que certains primaires resteraient sur le carreau chaque année et seraient casés loin de leur domicile.

La méthode est connue. On commence une campagne de dénigrement grâce à des experts bien choisis : l’école c’est mauvais pour les petits, gna gna gna... c’est sûr qu’à 25 ou plus par classes, une classe de 2 ans, ça équivaut à de l’élevage en batterie !
En même temps, on prépare ses amis bien placés en leur conseillant mine de rien de se lancer dans le jardin d’éveil, un nouveau concept extra car payant. On laisse péricliter les crèches municipales. On accueille à bras ouverts les crèches privées.
On ne construit pas d’écoles maternelles pour que les effectifs explosent et au passage on tape sur ces salauds de profs qui inscrivent des fantômes alors que tout le monde sait depuis 20ans qu’il n’y a pas de minots en centre-ville. On augmente les effectifs de 2, ça se verra même pas -et de fait, personne n’a rien dit. On continue en fermant des classes, des écoles, puis en empêchant les enfants de 3 ans - 1 jour. Voilà de beaux locaux municipaux à fournir aux jardins d’éveil !

Mais, mon minot né le 25 septembre était déjà inscrit depuis un mois. Eh, oh ! Les directeurs sont là pour obéir, ils ont une circulaire. Si à la rentrée on vous le prend pas, cherchez un jardin d’éveil. Depuis qu’on en parle, ça doit bien exister....
Sinon, vous pouvez toujours empêcher la rentrée. Il parait que les profs aussi ont des raisons de pas la faire...


Brèves

22 septembre - Fonction publique : mobilisé.e.s le mardi 10 octobre

Fonction publique : mobilisé.e.s le mardi 10 octobre
Grève le 10 octobre Appel (...)

21 septembre - Jeudi 21 septembre : tous en grève !

Contre la loi travail XXL mobilisons nous dans la rue !! Tous et toutes en grève le jeudi 21 (...)

12 septembre - Mardi 12 septembre : en grève !

Grève le mardi 12 septembre contre la loi travail XXL ! Manifestation à 10h30 au (...)

13 juin - Stage intersyndical " De l’école à l’université : droits des étrangers"

dès 8h45 au local de SUD éducation, 29 bd Lonchamp, 13001 Marseille

3 janvier - Mardi - Grève dans les lycées de l’éducation prioritaire

Ultimatum lancé au ministère de l’Éducation nationale
Les lycées ne feront pas la rentrée
Lire la (...)