L’évaluationnite empêche d’apprendre

Une étude britannique conclut aux effets négatifs de l’obsession de la performance pour les apprentissages.
lundi 23 août 2010
par  MR
popularité : 1%

"Se focaliser sur les apprentissages peut améliorer les performances alors que se focaliser sur la performance pet abaisser la performance". C’est le principal enseignement d’une étude de Chris Watkins, de l’Institute of Education de Londres.

Basée sur une centaine de recherches menées en classe, il a mis en évidence les effets pervers de l’obsession de l’évaluation et des tests. Or, aussi bien en Angleterre qu’aux Etats-Unis, les tests d’évaluation sont devenus des éléments premiers de pilotage du système éducatif. Par exemple la loi No Child Left Behind, aux Etats-Unis, répartit des subsides fédéraux en fonction des résultats à des tests sur les matières principales. En Angleterre les tests permettent d’établir un classement des écoles qui oriente le choix des parents.

Pour Chris Watkins, l’obsession du résultat nuit aux apprentissages. Les enseignants "parlent aux élèves plutôt que de parler avec eux" : ils professent ex cathedra plutôt que d’échanger avec eux sur ce qu’ils apprennent. Ils mettent aussi davantage de pression sur les élèves et celle-ci s’avère non seulement négative en terme de résultat scolaire mais aussi pour le climat de la classe. Quand les enseignants s’intéressent davantage aux apprentissages des élèves le climat s’améliore, le comportement aussi.

Or, ce que relève aussi C. Watkins, c’est que l’obsession du résultat augmente tout au long de la scolarité. Et cela désavantage grandement les élèves qui ont du mal a l’école. Il demande que l’école reconnaisse que réussir les tests n’est pas le but de l’éducation et que la pression et la sélection ne sont pas les meilleurs moyens pour réussir.

En France, où l’évaluation est moins centrale, on sait que l’évaluation nationale de CM2 a suscité de fortes résistances. En Angleterre, c’est le gouvernement travailliste qui avait mis en place le pilotage par les tests. Celui-ci était contesté et au printemps dernier une école sur quatre avait boycotté les tests nationaux, les enseignants estimant que l’obsession des tests faisait finalement baisser le niveau. Alors qu’un nouveau gouvernement vient d’arriver au pouvoir, C Watkins souhaite que son étude oriente la politique gouvernementale. "S’il y a une chose dont notre système éducatif a besoin maintenant c’est de se centrer sur les apprentissages", écrit-il. "Si le nouveau gouvernement de coalition est sérieux dans son souhait de réduire le fossé entre les élèves les plus forts et les plus faibles, ce recentrage l’y aidera fortement. On apprend pour sa vie pas pour le classement des établissements".

(source Café pédagogique)


Brèves

22 septembre - Fonction publique : mobilisé.e.s le mardi 10 octobre

Fonction publique : mobilisé.e.s le mardi 10 octobre
Grève le 10 octobre Appel (...)

21 septembre - Jeudi 21 septembre : tous en grève !

Contre la loi travail XXL mobilisons nous dans la rue !! Tous et toutes en grève le jeudi 21 (...)

12 septembre - Mardi 12 septembre : en grève !

Grève le mardi 12 septembre contre la loi travail XXL ! Manifestation à 10h30 au (...)

13 juin - Stage intersyndical " De l’école à l’université : droits des étrangers"

dès 8h45 au local de SUD éducation, 29 bd Lonchamp, 13001 Marseille

3 janvier - Mardi - Grève dans les lycées de l’éducation prioritaire

Ultimatum lancé au ministère de l’Éducation nationale
Les lycées ne feront pas la rentrée
Lire la (...)