DES EVALUATIONS NATIONALES : POUR QUOI FAIRE ?

lundi 3 janvier 2011
par  Rédac13014
popularité : 2%

Revoici les évaluations nationales de CM2. Et avec elles, les réponses de Sud Educ 13 aux arguments (entre guillemets) du ministère (MEN).

- MEN : « pour mesurer les acquis des élèves à deux moments clefs de leur scolarité élémentaire »
SUD De quels acquis parle-t-on ? Les enseignant/es de primaire ont la liberté pédagogique, c’est à dire qu’ils doivent aborder les notions prévues dans les Instructions Officielles, dans l’ordre qu’ils souhaitent, en fonction de la méthode qu’ils choisissent et du groupe qui est en face d’eux.
En quoi des évaluations nationales, passées toutes le même jour, quel que soit le stade où en est
chaque classe, seraient mieux adaptées que les évaluations rédigées par l’enseignant ou l’équipe pour connaître les acquis des
élèves ? On a là une vision mécaniste et caricaturale de l’apprentissage, où les notions s’additionneraient, pour tous, dans le même
ordre, au même moment.

- MEN « pour renforcer les compétences des élèves là où elles sont insuffisantes en mobilisant les dispositifs d’aide personnalisée »
SUD Evaluations/Aide Personnalisée : même jeu de dupes ! On va régler les problèmes en dehors de la classe, en plus
des 6 heures quotidiennes, alors qu’on a étranglé les RASED qui intervenaient pendant le temps scolaire, à la demande des
enseignants. Le temps perdu à faire passer des « items », à cocher des cases, ne serait-il pas mieux employé par l’enseignant/e pour
revoir des notions, les aborder sous un autre angle, faire des exercices, travailler en groupe ?

- MEN « pour informer les parents et leur permettre de suivre les progrès de leur enfant »
SUD Avez-vous besoin de ça pour connaître les progrès de votre enfant ? Vous ne pouvez jamais rencontrer
l’enseignant/e ? Il/elle ne vous fait jamais signer ses cahiers ? Dans quel monde vivent-ils au Ministère ? Les enseignant/es ne les ont
pas attendus pour faire connaître la progression de leurs enfants aux parents d’élèves. Et que ferez-vous de statistiques et de
graphiques ? Ne vaut-il pas mieux dialoguer avec l’enseignant/e ? Parents, enfant, enseignants/e, ensemble, pour progresser. C’est
une vision autrement plus constructive de l’éducation...

- MEN « pour disposer d’indicateurs fiables des acquis des élèves pour mieux piloter le système éducatif et favoriser l’égalité des chances. »
SUD Pilotage : tout est dit ! La raison principale est là. Piloter, mais pour diminuer les dépenses publiques. Ça veut
dire : regrouper des classes pour en faire des « usines » de 15 classes, supprimer les postes de rééducateurs, de psychologues,
augmenter le nombre d’élèves par classe, stigmatiser les écoles à faibles résultats et accentuer la fuite des bons élèves vers le privé.
Que veut-on faire, des économies ou assurer une école de qualité pour tous ?
Mais surtout, quelle est la fiabilité de QCM (questionnaires à choix multiples) quand ce qui pose le plus problème, c’est la
compréhension, l’expression écrite et orale, qui ne rentrent pas dans les cases ? Quand les enfants sont tellement déroutés par des
procédures pseudo-scientifiques que même ceux qui savent arrivent à se tromper ?

Les effets pervers des ces évaluations
Des études sérieuses accusent : bachotage, stress, abandon des matières qui ne sont pas évaluées, perte de sens de
l’évaluation, dissociée de l’apprentissage, compétition entre élèves, entre enseignant/es, entre écoles, découragement
des plus faibles... Aucun effet ni sur la réussite des élèves ni sur les économies n’a été prouvé jusqu’ici !
Auparavant, la correction pouvait se faire collectivement, les enseignant/es pouvaient parler entre eux de leurs élèves.
Aujourd’hui une prime est donnée aux enseignant/es qui corrigent les évaluations, seuls. C’est le règne de
l’individualisation !

SUD EDUCATION 13 APPELLE LES ENSEIGNANT/ES ET LES PARENTS A RESISTER PAR TOUS LES MOYENS !

• à se mettre en grève au moins un jour pour rendre caduques ces épreuves inutiles et perverses.
• à ne pas faire passer toutes les épreuves.
• à ne pas utiliser le logiciel du Ministère pour faire remonter les résultats.
• à associer les familles à ces actions qui les concernent.
• à organiser des actions, faire connaître leur refus, etc.

NON au culte des statistiques ! NON à la performance ! NON à l’individualisme ! POUR une école de qualité pour TOUS !


Brèves

22 septembre - Fonction publique : mobilisé.e.s le mardi 10 octobre

Fonction publique : mobilisé.e.s le mardi 10 octobre
Grève le 10 octobre Appel (...)

21 septembre - Jeudi 21 septembre : tous en grève !

Contre la loi travail XXL mobilisons nous dans la rue !! Tous et toutes en grève le jeudi 21 (...)

12 septembre - Mardi 12 septembre : en grève !

Grève le mardi 12 septembre contre la loi travail XXL ! Manifestation à 10h30 au (...)

13 juin - Stage intersyndical " De l’école à l’université : droits des étrangers"

dès 8h45 au local de SUD éducation, 29 bd Lonchamp, 13001 Marseille

3 janvier - Mardi - Grève dans les lycées de l’éducation prioritaire

Ultimatum lancé au ministère de l’Éducation nationale
Les lycées ne feront pas la rentrée
Lire la (...)