Communiqué de presse de Sud Education Bouches du Rhône du mardi 3 mai 2011

mardi 3 mai 2011
par  SR
popularité : 1%

Une mobilisation d’ampleur a vu le jour dans des écoles du département dès l’avant-projet de carte scolaire 2011.

Le mardi 12 avril, une délégation comprenant des enseignants syndiqués ou non, des parents d’élèves et des élus municipaux était reçue par l’Inspection Académique des Bouches du Rhône.

Lors de cette rencontre, il a été répondu à la délégation que « plusieurs dispositifs avaient vocation à se substituer aux RASED : aide personnalisée, stages de remises à niveau et accompagnement éducatif ». Ces arguments nous apparaissent comme une méconnaissance de la réalité, tout autant qu’un mépris des textes qui régissent ces dispositifs.

Au premier chef, l’aide personnalisée vise à aider l’élève à maîtriser une compétence travaillée en classe dans la même période pour surmonter une difficulté passagère. A l’inverse, l’aide spécialisée du RASED vise à revenir sur des apprentissages passés (parfois de plusieurs années) pour surmonter des difficultés persistantes et profondes. L’aide spécialisée s’adresse souvent à des enfants n’ayant pas intégré le statut d’élève, incapables de s’investir dans une activité scolaire.

Les stages de remises à niveau sont destinés aux seuls élèves de CM1 et CM2, alors que l’immense majorité des élèves aidés par les RASED sont du cycle 2.

L’accompagnement éducatif, offre complémentaire après les cours, ne cible en rien, dans les quelques écoles où il est mis en place, la difficulté scolaire. Au contraire, il est parfois ouvert aux élèves susceptibles d’intégrer les internats d’excellence.

Par ailleurs, nous souhaitons revenir sur le principe directeur que l’IA s’est donné et qui l’ a conduit à décider de fermer les postes de RASED non occupés par des titulaires. En effet, dans notre département, certaines écoles sont bien attractives que d’autres. Il nous apparaît crucial de rendre ces écoles attractives et notre syndicat a fait des propositions dans ce sens. Choisir de fermer ces postes, dans les quartiers les plus défavorisés, c’est renoncer à notre mission de rendre un service public d’éducation de qualité uniformément sur le territoire. C’est infliger à leurs habitants et à leurs enfants une double peine.

Notre syndicat réaffirme, une nouvelle fois, le droit pour chaque élève à bénéficier d’un Réseau d’aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED) complet.


Brèves

13 décembre - Conseil Fédéral Sud Education

Paris. jeudi 13 novembre vendredi 14 décembre

6 décembre - Fin élections professionnelles

ELECTIONS PROFESSIONNELLES 29 novembre -6 decembre

1er décembre - Rassemblement action contre les PPP

Collectif Marseille contre les PPP 1er décembre RDV 11h00 -13h00 sous l’Ombrière Vieux Port : (...)

29 novembre - Stage militer sur le terrain

ELECTIONS PROFESSIONNELLES : 9h00 RDV local. faisons voter Sud éducation. Tournée de (...)

25 juin - Rassemblement contre les PPP

À 7h45, devant le Conseil Municipal de Marseille.

12 avril - Conférence / Quand Gaudin vend nos écoles au privé

Rendez-vous le jeudi 12 avril dès 19h dans les locaux de SUD éducation 13 (29 bd Longchamp, (...)

5 avril - grève le 10 avril

10 avril, grève avec un RENDEZ-VOUS FAC ST-CHARLES A 10H !
Rassemblement avec les étudiantEs en (...)