SOUTIEN à notre camarade Joël Brochier

convoqué à la gendarmerie pour délit de solidarité
mardi 15 novembre 2011
par  MR
popularité : 33%

MARIAGE D’UN SANS PAPIER À ASPRES SUR BUËCH :
DEJA 1 AN DE CRIMINALISATION DE L’ACTION CITOYENNE

Le 10 novembre 2010, la Police des Frontières des Hautes Alpes tentait pour la seconde fois d’arrêter un jeune sans papier le jour de son mariage, à la Mairie d’Aspres-Sur-Buëch.

Une soixantaine d’amis, citoyens et militants ont défendu ce jour-là dans une action pacifique et déterminée le droit pour ce jeune couple de se marier.

Face à cette solidarité, les policiers n’ont pas hésité à faire usage de la violence, allant jusqu’à lancer des gaz lacrymogènes sur la foule et la mariée, enceinte de surcroît.

Quatre mois plus tard, Joël BROCHIER militant RESF était convoqué à la gendarmerie et interrogé dans le cadre d’une enquête préliminaire pour « outrages, menaces et violences à agents de la force publique ». Il risque 3 ans d’emprisonnement et 45.000 € d’amende.

Un rassemblement fut organisé le jour de la convocation à la gendarmerie pour dénoncer ces accusations dénuées de tout fondement qui jettent le discrédit sur les militants, citoyens, parents, amis, venus soutenir un jeune couple et son droit légitime au mariage.

Toutes les personnes présentes à Aspres sur Buëch qui ont été entendues depuis par la gendarmerie ont unanimement témoigné de l’irréalité des faits reprochés à Joël et condamné les violences policières subies ce jour là.

Voilà qu’un an après, alors que la situation de Farid est régularisée, qu’il a reçu de la part de la préfecture des Hautes-Alpes une lettre lui souhaitant bienvenue en France, le Procureur de la République demande un complément d’enquête et re-convoque Joël à la gendarmerie, de Briançon cette fois…..

Cette enquête ne vise qu’à stigmatiser et à criminaliser l’action citoyenne, politique, militante et humaniste.

Nous, simples citoyens, militants associatifs, politiques ou syndicaux, nous déclarons solidaires de Joël BROCHIER.

Nous appelons l’ensemble des citoyens à un RASSEMBLEMENT le jour de la convocation de Joël,

mercredi 23 novembre 2011 à 13h30

devant la gendarmerie de Briançon, (caserne Major Chandelier, 12 rue pasteur, 05100 Briançon) pour exiger l’arrêt immédiat des poursuites.

Un co-voiturage sera organisé le 23 novembre au départ de Gap entre 11h45 et 12h, Parking du Bocage , avenue Émile Didier, 05000 GAP.

Faire respecter un droit ne peut pas devenir un délit !


Brèves

22 septembre - Fonction publique : mobilisé.e.s le mardi 10 octobre

Fonction publique : mobilisé.e.s le mardi 10 octobre
Grève le 10 octobre Appel (...)

21 septembre - Jeudi 21 septembre : tous en grève !

Contre la loi travail XXL mobilisons nous dans la rue !! Tous et toutes en grève le jeudi 21 (...)

12 septembre - Mardi 12 septembre : en grève !

Grève le mardi 12 septembre contre la loi travail XXL ! Manifestation à 10h30 au (...)

13 juin - Stage intersyndical " De l’école à l’université : droits des étrangers"

dès 8h45 au local de SUD éducation, 29 bd Lonchamp, 13001 Marseille

3 janvier - Mardi - Grève dans les lycées de l’éducation prioritaire

Ultimatum lancé au ministère de l’Éducation nationale
Les lycées ne feront pas la rentrée
Lire la (...)