Autoritarisme hiérarchique : STOP !

Les syndicats reçus par le nouveau DASEN
mercredi 4 décembre 2013
par  Rédac13014
popularité : 2%

Depuis des années, les organisations syndicales départementales interviennent
régulièrement pour dénoncer l’autoritarisme, les exigences pointilleuses, les contrôles
excessifs, et le non respect des textes par certains de nos IEN (inspections, APC, 108h,
comptes-rendus, évaluations, projets, temps partiels, droits syndicaux...). Malgré cela, le
manque de considération professionnelle, et même personnelle, est parfois tel à l’égard des
enseignants que les risques psychosociaux grandissent. Bien évidemment, cette situation
n’est pas générale dans le département.

C’est pourquoi, les syndicats SNUipp-FSU, SE-UNSA, CGT Educ’action, SUD Education et
SGEN-CFDT ont demandé à être reçus à ce sujet, et l’ont été le 25 novembre, par le
nouveau DASEN, M. Patrick Guichard.

Ce dernier a rappelé que l’éthique et le respect devaient être la règle des relations
humaines dans la maison Education Nationale...

Plusieurs problèmes précis ont ensuite été évoqués :
- Les inspections : délai entre l’annonce et l’inspection, période d’inspectabilité,
questionnaires préalables, délai d’obtention du rapport, modalités de signature du rapport...
Le DASEN a répondu favorablement à notre demande de la réunion d’un groupe de travail
afin d’aboutir à un protocole d’inspection commun à l’ensemble du département.
- Sur les obligations de service, le DASEN a rappelé que des textes existaient, qu’ils
devaient être appliqués, qu’il n’allait pas ajouter de textes départementaux aux textes
nationaux existants, en particulier sur la nature des activités ou les modalités de mise en
place des horaires d’APC, les concertations...
Plus particulièrement :

- Les décharges d’APC pour les directeurs : dans certaines circonscriptions, des
collègues-directeurs n’en bénéficient pas.
- La tenue des équipes éducatives ou ESS : les collègues doivent pouvoir décider en
équipe, avec les partenaires, des modalités d’organisation les plus pertinentes.

- Les temps partiels : il convient de laisser les équipes s’organiser pour respecter à la fois
l’organisation collective dans l’école et les droits individuels.

Les organisations syndicales seront attentives aux évolutions nécessaires dans les
semaines à venir, notamment dans les circonscriptions citées lors de l’audience.

Enfin, le cas de la circonscription Marseille 11 a été largement évoqué.
L’ensemble des documents témoignant du malaise et de la mobilisation des enseignants de
cette circonscription ont été remis au DASEN : lettre ouverte signée par plus de 100
collègues de la circo, courrier relatant précisément les dysfonctionnements, liste de
revendications pour un climat apaisé...
Le DASEN a indiqué qu’il recevrait le 11 décembre, à leur demande, une délégation
d’enseignants de cette circonscription et qu’il transmettrait la même demande au recteur.

Aujourd’hui c’est de reconnaissance, de liberté professionnelle, et de soutien dont les enseignants ont besoin. Les organisations syndicales sont déterminées à œuvrer ensemble pour imposer le respect auquel les personnels ont droit partout dans le département.

Signé des syndicats : SNUipp-FSU, SE-UNSA, CGT Educ’action, SUD Education et
SGEN-CFDT