La Castellane : les enseignant-e-s et les parents d’élèves muselés

Communiqué de presse de SUD éducation 13 - 13 février 2015
vendredi 13 février 2015
par  GUERDA
popularité : 3%

A la suite des événements qui se sont déroulés dans la cité de La Castellane le lundi 9 février 2015, les deux groupes scolaires ont décidé d’exercer leur droit de retrait et de se réunir pour témoigner ensemble d’une situation de travail devenue de plus en plus préoccupante.

Les enseignants et les personnels des écoles et collèges du quartier ainsi que les parents d’élèves s’étaient alors donné rendez-vous au collège Henri Barnier pour se réunir en Assemblée Générale (AG) ce vendredi 13 février.

Alors qu’il est on ne peut plus légitime et nécessaire pour nos collègues et les familles de leurs élèves de se rassembler pour trouver des solutions collectives à une situation qui va bien au delà des évènements de ce 9 février, la DASEN (Direction Académique des Services de l’Education Nationale) n’a rien trouvé de mieux que d’interdire tout bonnement la tenue de cette AG.

Cette décision est une preuve supplémentaire du peu de cas que la hiérarchie fait de ses personnels. Elle est d’autant plus incompréhensible et choquante au regard du contexte local et national de ce début d’année. La DASEN cherche à museler toute expression d’inquiétude ou de constestation. A l’image de la visite du 1er Ministre et des ministres de l’Education Nationale et de l’Intérieur cette semaine au lycée Victor Hugo durant laquelle nos collègues ont été sommés de se taire sous peine de se voir placés en garde à vue, la DASEN cherche à donner une vision lisse et sans remous de son académie.

Dans la réalité, n’en déplaise au DASEN et au Ministère, les équipes éducatives sont épuisées, inquiètes et en colère, et ce ne sont ni la refonte de l’éducation prioritaire faite sans moyen, ni les 11 mesures pour la République qui vont les apaiser.

Les habitants des quartiers comme celui de La Catellane n’ont que faire d’une politique cache-misère teintée de censure. Rendons la parole à celles et ceux qui y vivent, y travaillent et sont porteurEs de solutions. Il est maintenant urgent de mettre les moyens dans une politique globale qui va bien au delà de la militarisation des quartiers.

Le syndicat SUD éducation Bouches-du-Rhône soutien l’appel des personnels et des parents d’élèves du quartier de La Castellane à un rassemblement devant le collège Henri Barnier à 12h45 ce vendredi 13 février.

SUD éducation Bouches-du-Rhône


Documents joints

PDF - 70.8 ko
PDF - 70.8 ko