Lundi 11/12 à 18h au Théâtre de l’Oeuvre : Vers des états généraux de l’éducation populaire et de la politique de la ville

vendredi 8 décembre 2017

Lundi 11/12 à 18h au Théâtre de l’Oeuvre : Vers des états généraux de l’éducation populaire et de la politique de la ville ?

Et si on ouvrait des états généraux de l’éducation populaire et de la politique de la ville ?

L’idée qui peut paraître saugrenue est venue de discussions informelles entre militants, syndicalistes, agents de l’État et travailleurs associatifs. On se croise dans les manifs CONTRE la loi travail, dans les collectifs CONTRE la suppression des contrats aidés, dans des soirées de soutien ou des soirées festives.

Mais on en a marre de se faire dicter les luttes par le calendrier politico-médiatique. On se dit qu’on a envie de lutter POUR. POUR l’éducation populaire et les quartiers, POUR ces trucs qui nous animent et ne semblent intéresser ni les responsables politiques ni les médias.

Du coup, on s’est dit qu’on allait se réunir et qu’on ouvrirait bien des états généraux permanents de l’éducation populaire et de la politique de la ville. OKLM.

On s’est dit qu’on allait le faire avec ceux et celles qui œuvrent au quotidien pour ces deux champs d’intervention liés par nature, et où on a réussi à nouer de réelles alliances à la fois sur le terrain et dans les services publics.

Donc voilà, c’est parti, on lance le truc pour une durée indéterminée le lundi 11 décembre à 18h au Théâtre de l’Oeuvre (1 Rue Mission de France, 13001 Marseille)

Pour que le message soit bien clair, l’objectif de ces états généraux est de développer une analyse critique des politiques publiques actuelles afin de construire des revendications communes et de passer à une stratégie de lutte offensive. Bon déjà dans un premier temps, il s’agirait de monter un groupe qui prenne ce temps de la construction politique.

Beaucoup d’initiatives ont eu lieues par le passé, et émergent aujourd’hui, pour dénoncer les politiques publiques actuelles et notamment le financement du service public et de la vie associative. Il s’agira ici d’une dynamique sectorielle qui pourra par la suite converger avec d’autres initiatives (celle de syndicats, de groupements d’asso etc...).

On vous propose d’organiser la soirée en trois temps :

- une introduction pour se redire pourquoi on est là
- des prises de parole des différentes forces en présence (collectifs, syndicats, assos, etc.)
- un temps de débat pour construire la suite..


Sur le Web : Théatre de l’oeuvre

Navigation

Brèves de la rubrique